BUREAU INFORMATION JEUNESSE DE LOIR-ET-CHER

Découvrez notre page Netvibes !
Le BIJ (Bureau Information Jeunesse) est un lieu d'accueil, d'information et de documentation anonyme et gratuit. Nous disposons d'un espace d'accueil de 100m² mutualisé avec la Mission Locale du Blaisois et la Maison de l'Emploi.Téléchargez le dépliant du BIJ
Accueil du BIJ

Articles ou pages avec le mot-clé : mutuelle

La mutuelle expliquée aux jeunes

→ C’est quoi ?

            La complémentaire santé, appelée plus souvent «mutuelle» est un organisme qui complète une partie ou l’intégralité des dépenses non remboursées par la sécurité sociale. La mutuelle n’est pas obligatoire et les personnes voulant en bénéficier doivent verser une cotisation.

Info

Désormais, les salariés ont tous une couverture complémentaire, et les indépendants peuvent en choisir une qui couvre une partie du reste de leurs dépenses : soins dentaires, optiques …

→ Si je suis étudiant ?

            Dès votre inscription dans un établissement d’enseignement supérieur vous devez obligatoirement vous affilier à la sécurité sociale étudiante en choisissant une mutuelle étudiante (SMECO ou LMDE).

Les mutuelles étudiantes et l’assurance maladie sont chargées de gérer la sécurité sociale des étudiants.

Infos

  • Si vous avez entre 16 et 19 ans, vous êtes toujours considéré comme ayant droit de vos parents, votre affiliation à la Sécurité Sociale Étudiante est donc obligatoire mais gratuite.
  • Si vous avez 20 ou plus, vous n’êtes plus considéré comme ayant droit de vos parents, votre affiliation est obligatoire et payante, sauf si vous êtes boursier.

A savoir

 Les sécurités sociales étudiantes (SSE) sont appelées «mutuelles étudiantes» mais ce sont bien des sécurités sociales étudiantes, c’est à dire que vos dépenses en termes de santé ne sont pas prises en charges à 100 %.sante

Exemple : sur 23 de consultation : 15,10€ sont remboursés par la SSE, c’est la « part obligatoire », il reste à votre charge 6,90€ qui est la « part complémentaire »  puis, 1€ de participation forfaitaire.

Pour obtenir le remboursement de la part complémentaire, vous pouvez si vous le souhaitez souscrire à une complémentaire santé autrement dit à une mutuelle.

  • Cette dernière peut-être la même que celle que vous avez choisit lors de votre inscription obligatoire à la sécurité sociale étudiante, mais il peut également s’agir d’une autre complémentaire santé.
  • Vous pouvez également rester sur celle de vos parents et ce généralement jusqu’à 21 ans voir parfois 25 ans pour les étudiants.

Si vous n’êtes plus rattaché à vos parents pour diverses raisons, que vous ne vivez plus sous le même toit et que vous avez des ressources qui ne dépassent pas un certain montant, alors vous pouvez très certainement prétendre à la CMU (Couverture Maladie Universelle).

La CMU prend en charge gratuitement  la partie qui n’est pas prise en charge par la sécurité sociale, c’est à dire la part complémentaire.  Il vous faut alors constituer un dossier de «demande CMU complémentaire» et le renvoyer à la caisse primaire d’assurance maladie dont vous dépendez.

 

→ Et si en plus je suis salarié ou stagiaire ?

  • Si votre activité est simplement saisonnière, vous êtes obligatoirement affilié à la sécurité sociale étudiante.
  • Si votre activité est continue et régulière vous dépendez alors du régime général de la Sécurité Sociale vous n’êtes plus sous le régime de la Sécurité Sociale Étudiante.

 

→ A la fin de mes études ?

            Lorsque vous arrêtez les études, il faut prévenir la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) de votre département de résidence.  En présence d’une incertitude quant à votre situation, tant sur le plan des études que sur le plan professionnel, votre mutuelle étudiante peut continuer à assurer le remboursement de vos frais de santé pour la période allant du 1er septembre au 31 décembre de l’année en cours.

Exemple : si vous arrêtez vos études en mars 2016, vous restez affilié à la SSE jusqu’au 31 décembre 2016

A la fin de cette période si vous n’avez pas d’activité professionnelle ou que vous ne bénéficier pas d’une situation d’ayant droit (lié à un conjoint par exemple), vous n’avez donc plus d’accès à une complémentaire santé. Mais, vous pouvez, si vous disposez de ressources limitées vous rattacher à la CMU ou à l’Aide à la Complémentaire Santé (ACS).

Info

L’ACS est une aide financière à la complémentaire santé. Sachez qu’en bénéficiant de celle-ci, vous pouvez déduire à la cotisation de la mutuelle santé le montant d’ACS auquel vous avez droit. Renseignez-vous auprès de votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie pour connaître les conditions d’accès.

mutuelle

→ Si je suis à la recherche d’un emploi ?

            Si vous avez été salarié-e, vous avez bénéficié de la mutuelle de groupe. Puisque tous les salariés ont une mutuelle. Lorsque vous êtes à la recherche d’un nouvel emploi vous pouvez continuer à bénéficier de cette  mutuelle pendant maximum 9 mois. Ceci permet aux demandeurs d’emploi de conserver une couverture après le départ de l’entreprise.

Une fois cette période dépassée vous pouvez vous diriger vers une mutuelle santé individuelle. Il faut alors chercher la mutuelle la plus adaptée à vos besoins.

Selon vos ressources, la perte de votre emploi peut vous donner accès à la CMUC (Couverture Mutuelle Universelle Complémentaire) ou à la ACS.

La Sécurité Sociale expliquée aux jeunes

→ La sécurité sociale, c’est quoi ?

Créée en 1945, la sécurité sociale, appelée plus communément «Sécu» est un service public de l’État. En d’autres termes, la sécurité sociale permet à tous les citoyens de faire face financièrement aux différents risques sociaux qu’ils peuvent être amenés à rencontrer au cours de leur vie.

Les différents risques sociaux sont :

  • la maladie (invalidité)
  • les risques professionnels (accidents du travail)
  • la vieillesse (retraite, veuvage)
  • la famille (maternité, Enfance et jeunesse)
  • la retraite
  • le chômage

→ Comment ça fonctionne ?

            La sécurité sociale prend en charge une partie de vos dépenses en terme de santé, afin que tous les citoyens puissent accéder plus facilement aux soins qui leurs sont nécessaires. Elle évite que les inégalités de revenus est un impact sur l’accès aux dispositifs de santé.

Néanmoins, la sécurité sociale ne rembourse pas l’intégralité de vos dépenses. Pour compléter vos remboursements il existe les mutuelles qui sont non obligatoires et payantes. (réf : II)

Le fonctionnement de le sécurité sociale repose sur un principe de solidarité nationale. En effet, le financement de la sécurité sociale est rendu possible par les cotisations sociales que versent les actifs. Les actifs sont les personnes qui ont un emploi ou qui en recherche un.

Chacun cotise en fonction de ses revenus et reçoit en fonction de ses besoins.


→ La carte vitale : à quoi ça sert ?

Votre carte vitale est le lien entre la sécurité sociale et vous. Elle est équipée d’une puce qui  ne contient pas d’informations médicales  mais, des éléments nécessaires aux remboursements de vos soins et de votre prise en charge en cas d’hospitalisation.

De plus, elle détient des informations sur votre médecin traitant et sur les personnes à prévenir en cas d’urgence.

D’autre part, la carte vitale simplifie toutes vos démarches :

  • il n’y a plus besoin de remplir et d’envoyer les feuilles de soins pour les remboursements.
  • elle justifie le fait que vous puissiez être remboursé, voire parfois dispensé des avances de frais sur la partie qui est prise en charge par l’assurance maladie : c’est ce qu’on appelle le tiers payant.

Infos

L’Assurance Maladie est en lien très étroit avec la Sécurité sociale, elle rembourse les dépenses concernant les frais de santé. Chaque citoyen est couvert par l’Assurance Maladie, par le biais du régime auquel son activité professionnelle le rattache.

L’Assurance Maladie c’est :

  • les CPAM (Caisses Primaires d’Assurance Maladie) pour les personnes relevant du régime général
  • les caisses de Mutualité Sociale Agricole (MSA) pour le régime agricole
  • les caisses régionales du régime social des indépendants (RSI) pour les professionnels indépendants
  • les régimes spéciaux qui concernent les professeurs, militaires par exemple

→ Comment faire pour obtenir ma carte vitale ?

Il n’y a pas de démarches à suivre. En effet dès l’âge de 16 ans, l’assurance maladie vous fait parvenir un document nommé «Ma nouvelle carte vitale».10387229-17009254

  • Une fois le document reçu, il vous suffit de le vérifier, de le signer et de le renvoyer dans l’enveloppe prévue à cet effet. Vous y joindrez une photo d’identité et une photocopie de votre pièce d’identité.
  • Si les éléments présents dans le document ne sont pas exacts, il faut y apporter une correction avant de l’envoyer et prévenir la caisse d’Assurance Maladie.

→Vous recevrez votre carte sous 3 semaines.

C’est également le moment pour vous de choisir votre médecin traitant et de le déclarer à l’assurance maladie. Vous êtes libre de votre choix, il peux s’agir votre médecin de famille ou d’un autre médecin qu’il soit généraliste ou spécialiste. Tout médecin peut remplir ce rôle, il faut simplement qu’il vous donne son accord.

 

→ Pourquoi mettre régulièrement à jour ma carte vitale ?

La carte vitale doit être mise à jour régulièrement afin d’actualiser vos informations .

Une actualisation régulière facilite la rapidité de vos remboursements.

Dès lors, à chaque changement de situation pensez à actualiser ! (mariage, déménagement, nouvelles activités professionnelles…)

Les mises à jour sont simples et rapides, il suffit de se rendre en pharmacie, la plupart disposent d’un boîtier leurs réalisations. Il existe également des bornes dans les points d’accueil de l’assurance maladie.

A savoir

  • La sécurité sociale ne rembourse pas l’intégralité de vos dépenses en termes de santé, mais seulement une petite partie le reste est à votre charge.
  • Le système «tiers payant» permet de ne pas avancer les frais pour lesquels vous seriez remboursé par la sécurité sociale mais de régler la partie restante de la note.
  • Le tiers payant ne fonctionne pas en pharmacie si vous refusez l’usage d’un médicament générique.


            Votre carte est personnelle, dessus figure votre numéro il est appelé «numéro de sécurité sociale».
Il restera le même tout au long de votre vie, le fait qu’il ne change pas simplifie le suivi de vos soins médicaux et de votre carrière professionnelle. En effet, ce dernier enregistre vos droits à la retraite.


→ A quoi correspond mon numéro ?

arte-vitale

→ Et si je perds, ou qu’on me vole ma carte vitale ?!

Si vous perdez votre carte vitale ou qu’on vous la vole, il faut prévenir votre caisse d’assurance maladie, cette dernière se chargera de vous en renvoyer une. En attendant vous pourrez tout de même bénéficier de vos droits grâce à l’attestation de droits qui vous est délivrée en même temps que votre carte vitale.

 

→ Pourquoi créer mon compte améli ?

En vous inscrivant sur www.ameli.fr vous faciliterez vos démarches administratives liées à la santé.

Vous pourrez :sante

-suivre vos remboursements,

-commander votre carte européenne

-poser vos questions …

 

De plus, si vous partez en Europe, n’oubliez pas votre carte européenne d’assurance maladie. Elle facilitera la prise en charge de vos soins le temps de votre voyage. Vous pouvez la commander sur ameli.fr.