BUREAU INFORMATION JEUNESSE DE LOIR-ET-CHER

Découvrez notre page Netvibes !
Le BIJ (Bureau Information Jeunesse) est un lieu d'accueil, d'information et de documentation anonyme et gratuit. Nous disposons d'un espace d'accueil de 100m² mutualisé avec la Mission Locale du Blaisois et la Maison de l'Emploi.Téléchargez le dépliant du BIJ
Tes Infos

Les métiers de l’information et de la communication

Les métiers de la publicité : Derrière un slogan efficace, une image soigneusement travaillée ou un spot télé ou radio se cachent des professionnels aux activités très variées. Le monde de la publicité attire de nombreux jeunes, mais, pour s’y imposer, une forte motivation et une formation solide sont nécessaires. Il n’existe pas de voie unique pour travailler dans la publicité : plusieurs parcours sont possibles. Diplômes d’art pour les créatifs, écoles de commerce, masters pro ou instituts d’études politiques pour les fonctions commerciales… À chacun d’explorer sa propre voie !

Les métiers de la communication : Attachés de presse, chargés des relations publiques, chargés de communication événementielle… Les métiers du secteur de la communication exercent une forte attraction, mais le nombre d’emplois proposés est malheureusement loin d’être à la hauteur et, quand ils parviennent à s’insérer, les débutants sont amenés à changer souvent d’employeur… Pour réussir dans la com’, il faut une solide culture générale, une formation reconnue, avoir suivi des stages et pratiquer l’anglais. Dernier point à ne pas négliger : vos réseaux personnels seront tout aussi importants que le contenu de votre CV !

Les métiers du journaliste : Le journalisme recouvre des métiers très divers, mais, quel que soit le média, les postes sont rares. Alors qu’elle concentre le plus grand nombre de journalistes, la presse écrite française va mal. La radio se porte bien, mais emploie peu de professionnels, tout comme la télévision. D’ailleurs, pour la première fois depuis dix ans, le nombre de titulaires de la carte de presse a diminué en 2010, signe évident de la précarisation croissante de la profession, en particulier chez les jeunes. Mais la révolution se joue du côté du web, où le modèle du journalisme multimédia reste à construire.

Les métiers des bibliothèques : Devant la profusion de livres disponibles en bibliothèque, difficile de se décider ! Mais le bibliothécaire est là pour vous accueillir, vous conseiller et vous aider à faire votre choix. Il met aussi à disposition des cédéroms, DVD, CD… La plupart des bibliothécaires, dont les compétences se sont élargies avec l’arrivée des nouvelles technologies, travaillent dans des établissements publics : bibliothèques nationales, universitaires, municipales… Dans la fonction publique, le recrutement se fait sur concours, sans le bac pour les agents, jusqu’à bac + 3 pour les bibliothécaires et conservateurs.

Les métiers de la documentation : Veille technologique, surveillance de la concurrence, découverte de nouveaux produits, connaissance des derniers brevets ou des nouvelles lois fiscales… Le recours aux professionnels de la documentation pour des postes stratégiques s’intensifie. Certes, les moteurs de recherche sont accessibles à tous, mais le documentaliste possède des compétences et des atouts spécifiques : utiliser les bonnes sources, les flux RSS, interroger les bases de données… Par conséquent, non seulement les métiers de la documentation ne sont pas menacés, mais ils sont renforcés par le développement des réseaux et des sources.

Les métiers du livre et de l’édition : Derrière les auteurs à succès qui font la gloire de maisons prestigieuses se dessine un secteur aux grandes disparités. Créatifs, techniciens ou commerciaux, l’édition recouvre en effet des métiers très divers, du niveau CAP à bac + 5 ou plus. Mais attention : avant de décrocher le poste de vos rêves, apprêtez-vous à cumuler les stages et les emplois précaires souvent mal payés. Avec l’arrivée du livre numérique, une petite révolution est en marche. Très vite, les connaissances de ces nouvelles technologies deviendront un véritable atout dans un CV. Pensez-y dès maintenant !

Les métiers de l’audiovisuel : Projectionniste, scénariste, scripte, ingénieur du son… Dans le secteur de l’audiovisuel, où les offres d’emploi sont presque inexistantes, la majorité des carrières se font par le bouche à oreille et par relations. Pour débuter, il est donc bon d’être recommandé, d’où l’importance d’avoir suivi une formation reconnue par la profession, idéalement dans une école réputée, souvent préférable aux formations universitaires, fiables, mais plus anonymes. Ensuite, cultivez sans cesse vos réseaux ! Seuls les plus volontaires et les plus talentueux pourront se faire une place…

Les métiers du son : Les ingénieurs, mixeurs, bruiteurs, preneurs de son travaillent sur des plateaux de cinéma ou de télévision, en studio d’enregistrement ou dans des salles de spectacle. Sous l’influence du numérique et d’internet, certains métiers disparaissent, tandis que d’autres évoluent vers des missions plus polyvalentes. Le minimum requis pour intégrer le secteur est le BTS métiers de l’audiovisuel option métiers du son. Ensuite, l’idéal reste de passer par une école nationale supérieure, accessible à bac + 2 après un concours sélectif. Ces écoles permettent aussi de se constituer un précieux réseau…

Les métiers de la photographe : Depuis l’explosion du numérique, le photographe d’aujourd’hui doit non seulement maîtriser les techniques de prise de vue, mais aussi avoir des connaissances informatiques. Et même cette polyvalence ne suffit pas à vivre de son art… Sur internet, les pros sont désormais en concurrence avec les millions de contributeurs qui diffusent leurs photos pour presque rien. Ainsi, le secteur recrute plus de techniciens de laboratoire que de photographes ! Autrement dit, si c’est une vraie vocation, accrochez-vous, cumulez les stages, entretenez votre réseau et apprenez à vous vendre !

Les métiers de l’imprimerie : Le secteur de l’imprimerie est en crise : en dix ans, la filière a perdu 30 000 emplois en France. À l’ère du numérique, les petites structures doivent jouer la carte de la proximité et de la flexibilité pour subsister. Elles investissent dans du matériel de pointe qui exige le savoir-faire de professionnels qualifiés. Certaines entreprises se dirigent même vers une offre globale de communication : infographie, imprimerie, gestion de base de données, marketing, routage… Bref, la formation sur le tas n’est plus de mise, et un maître mot s’impose désormais : la polyvalence.

Les métiers du net et du multimédia : Enfin un secteur qui recrute ! Start-up, e-commerce, web agency, service web des entreprises… Tous recherchent des spécialistes du net et du multimédia. Sans compter le secteur du jeu vidéo, qui ne connaît pas la crise. Les recruteurs veulent des profils rapidement opérationnels, curieux, créatifs et adaptables : dans ce domaine, tout évolue très vite. Les métiers techniques et ceux du webmarketing sont particulièrement recherchés. Les jeunes diplômés n’auront sans doute pas trop de peine à trouver un job, puisque 450 000 créations de poste sont prévues d’ici à 2015.

Une grande variété de métiers sont consultables dans les PIJ / BIJ au travers de fiches ou de vidéo. Explorateur des Métiers  au BIJ à Blois.

Sites utiles :

http://www.orientation-pour-tous.fr/

orientation-pour-toushttp://www.onisep.fr/, http://oniseptv.onisep.fr/, http://www.cidj.com/, http://www.informetiers.info/, http://www.letudiant.fr/, http://www.studyrama.com/, http://www.lecanaldesmetiers.tv/,

en région centre : http://www.etoile.regioncentre.fr/