BUREAU INFORMATION JEUNESSE DE LOIR-ET-CHER

Découvrez notre page Netvibes !
Le BIJ (Bureau Information Jeunesse) est un lieu d'accueil, d'information et de documentation anonyme et gratuit. Nous disposons d'un espace d'accueil de 100m² mutualisé avec la Mission Locale du Blaisois et la Maison de l'Emploi.Téléchargez le dépliant du BIJ
Accueil du BIJ

Divers

La Ligue de l’enseignement 41 cherche des volontaires Service Civique

Deux missions à la bibliothèque de St Ouen (près de Vendôme) :

LA SCALA RECRUTE

La Scala,  restaurant de spécialités italiennes et pizzeria, recherche des collaborateurs commis de cuisine et serveur de restaurant (h/f) à Amboise, Blois, Bourges, Châteauroux, Romorantin, St Cyr sur Loire, Tours, Vendôme et Vouvray.

Pôle emploi  et le Greta Val de Loire se  mobilisent pour accompagner les reconversions :

  • méthode de recrutement par simulation
  • formation à ces métiers porteurs au Lycée Hôtelier de Blois

Vidéo illustrant le métier de cuisinier  : http://www.etoile.regioncentre.fr/GIP/accueiletoile/sinformer/actualites-public-complet/breves/breves-2018/breves-octobre-2018/video-illustrant-metier-cuisinier

Contacts :

Scala – Mme Kammes 06 13 74 10 25

Greta – Mme Percevault 02 47 21 00 01 / Laurence Dole 07 57 50 62 78

 

Des offres de missions de service civique- Crous Orléans-Tours

Publiée par Crous Orléans-Tours sur vendredi 25 mai 2018

Des missions de Service Civique à la ville de Blois

La Ville de Blois recherche, pour l’année 2018, des jeunes volontaires sur des missions de service civique. Cliquez sur chacune d’elles pour voir la présentation.

– Pour le service jeunesse  » Favoriser l’insertion des jeunes « 

– Pour le service jeunesse  » La communication en direction des jeunes « 

– Pour la Direction des Affaires Culturelles  » Médiation autour de l’offre culturelle Blaisoise pour un accès à la culture pour tous « 

– Pour la Maison de la Magie  » médiation culturelle spécifique autour de la célébration des 20 ans de la Maison de la Magie »

– Pour le Centre Social Quinière  » sensibilisation au développement durable « 

-Et 2 missions « Faciliter les démarches administratives en ligne au sein d’un service numérique et d’écriture »

Apprentissage et réserviste dans l’armée

L’association le groupement d’employeurs regroupe des entreprises du même bassin d’emploi pour partager durablement du personnel. Il assure la promotion et le recrutement des candidats, gère les parcours de formation alternée efficient et la planification des activités (formation, mise à disposition).  

Désormais, il met en place un nouveau dispositif appelé GRAAL.  Ce dernier à pour but de qualifier les jeunes peu ou pas diplômés par le biais de l’apprentissage tout en s’engageant comme réserviste dans l’armée. 

 

Plus d’infos en ligne en cliquant ici !

 

 


 

L’apprentissage jusqu’à 30 ans : c’est possible dans 7 régions !

Depuis le 1er janvier 2017, sept régions expérimentent l’entrée en apprentissage jusqu’à 30 ans au lieu de 25 ans.

Un dispositif qui vise d’abord les publics jeunes particulièrement éloignés de l’emploi.

Les sept régions concernées sont les suivantes : Bretagne, Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val-de-Loire, Grand-Est, Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine et Pays-de-la-Loire. Ce dispositif est pour le moment testé sur la période de 2017 à 2019.

Plus d’infos ici !

La mutuelle expliquée aux jeunes

→ C’est quoi ?

            La complémentaire santé, appelée plus souvent «mutuelle» est un organisme qui complète une partie ou l’intégralité des dépenses non remboursées par la sécurité sociale. La mutuelle n’est pas obligatoire et les personnes voulant en bénéficier doivent verser une cotisation.

Info

Désormais, les salariés ont tous une couverture complémentaire, et les indépendants peuvent en choisir une qui couvre une partie du reste de leurs dépenses : soins dentaires, optiques …

→ Si je suis étudiant ?

            Dès votre inscription dans un établissement d’enseignement supérieur vous devez obligatoirement vous affilier à la sécurité sociale étudiante en choisissant une mutuelle étudiante (SMECO ou LMDE).

Les mutuelles étudiantes et l’assurance maladie sont chargées de gérer la sécurité sociale des étudiants.

Infos

  • Si vous avez entre 16 et 19 ans, vous êtes toujours considéré comme ayant droit de vos parents, votre affiliation à la Sécurité Sociale Étudiante est donc obligatoire mais gratuite.
  • Si vous avez 20 ou plus, vous n’êtes plus considéré comme ayant droit de vos parents, votre affiliation est obligatoire et payante, sauf si vous êtes boursier.

A savoir

 Les sécurités sociales étudiantes (SSE) sont appelées «mutuelles étudiantes» mais ce sont bien des sécurités sociales étudiantes, c’est à dire que vos dépenses en termes de santé ne sont pas prises en charges à 100 %.sante

Exemple : sur 23 de consultation : 15,10€ sont remboursés par la SSE, c’est la « part obligatoire », il reste à votre charge 6,90€ qui est la « part complémentaire »  puis, 1€ de participation forfaitaire.

Pour obtenir le remboursement de la part complémentaire, vous pouvez si vous le souhaitez souscrire à une complémentaire santé autrement dit à une mutuelle.

  • Cette dernière peut-être la même que celle que vous avez choisit lors de votre inscription obligatoire à la sécurité sociale étudiante, mais il peut également s’agir d’une autre complémentaire santé.
  • Vous pouvez également rester sur celle de vos parents et ce généralement jusqu’à 21 ans voir parfois 25 ans pour les étudiants.

Si vous n’êtes plus rattaché à vos parents pour diverses raisons, que vous ne vivez plus sous le même toit et que vous avez des ressources qui ne dépassent pas un certain montant, alors vous pouvez très certainement prétendre à la CMU (Couverture Maladie Universelle).

La CMU prend en charge gratuitement  la partie qui n’est pas prise en charge par la sécurité sociale, c’est à dire la part complémentaire.  Il vous faut alors constituer un dossier de «demande CMU complémentaire» et le renvoyer à la caisse primaire d’assurance maladie dont vous dépendez.

 

→ Et si en plus je suis salarié ou stagiaire ?

  • Si votre activité est simplement saisonnière, vous êtes obligatoirement affilié à la sécurité sociale étudiante.
  • Si votre activité est continue et régulière vous dépendez alors du régime général de la Sécurité Sociale vous n’êtes plus sous le régime de la Sécurité Sociale Étudiante.

 

→ A la fin de mes études ?

            Lorsque vous arrêtez les études, il faut prévenir la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) de votre département de résidence.  En présence d’une incertitude quant à votre situation, tant sur le plan des études que sur le plan professionnel, votre mutuelle étudiante peut continuer à assurer le remboursement de vos frais de santé pour la période allant du 1er septembre au 31 décembre de l’année en cours.

Exemple : si vous arrêtez vos études en mars 2016, vous restez affilié à la SSE jusqu’au 31 décembre 2016

A la fin de cette période si vous n’avez pas d’activité professionnelle ou que vous ne bénéficier pas d’une situation d’ayant droit (lié à un conjoint par exemple), vous n’avez donc plus d’accès à une complémentaire santé. Mais, vous pouvez, si vous disposez de ressources limitées vous rattacher à la CMU ou à l’Aide à la Complémentaire Santé (ACS).

Info

L’ACS est une aide financière à la complémentaire santé. Sachez qu’en bénéficiant de celle-ci, vous pouvez déduire à la cotisation de la mutuelle santé le montant d’ACS auquel vous avez droit. Renseignez-vous auprès de votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie pour connaître les conditions d’accès.

mutuelle

→ Si je suis à la recherche d’un emploi ?

            Si vous avez été salarié-e, vous avez bénéficié de la mutuelle de groupe. Puisque tous les salariés ont une mutuelle. Lorsque vous êtes à la recherche d’un nouvel emploi vous pouvez continuer à bénéficier de cette  mutuelle pendant maximum 9 mois. Ceci permet aux demandeurs d’emploi de conserver une couverture après le départ de l’entreprise.

Une fois cette période dépassée vous pouvez vous diriger vers une mutuelle santé individuelle. Il faut alors chercher la mutuelle la plus adaptée à vos besoins.

Selon vos ressources, la perte de votre emploi peut vous donner accès à la CMUC (Couverture Mutuelle Universelle Complémentaire) ou à la ACS.