BUREAU INFORMATION JEUNESSE DE LOIR-ET-CHER

Découvrez notre page Netvibes !
Le BIJ (Bureau Information Jeunesse) est un lieu d'accueil, d'information et de documentation anonyme et gratuit. Nous disposons d'un espace d'accueil de 100m² mutualisé avec la Mission Locale du Blaisois et la Maison de l'Emploi.Téléchargez le dépliant du BIJ
Accueil du BIJ

Actu’Santé

Fin du régime de sécurité sociale des étudiants : de nouveaux réflexes à adopter dès la rentrée 2018 !

Publié le par BIJ 41 dans Actu'Santé

Dès le 1er septembre 2018, les étudiants n’auront plus à se soucier de leur inscription auprès de l’assurance maladie obligatoire : en plus d’être automatique, elle devient gratuite, avec la suppression de la cotisation annuelle de 217 €.

D’ici la fin du régime de sécurité sociale des étudiants programmée pour le 1er septembre 2019 par la loi sur l’orientation et la réussite des étudiants, l’année universitaire 2018-2019 sera une période transitoire avec deux situations possibles pour l’étudiant, selon qu’il débute ou qu’il poursuive ses études.

Tout étudiant débutant ses études supérieures à la rentrée 2018 continuera d’être affilié à son régime de protection sociale actuel, le plus souvent celui de ses parents (régime général, régime agricole ou autres régimes spéciaux). Il n’aura donc aucune démarche particulière à effectuer puisque ses droits sont déjà ouverts.

En pratique, pour bénéficier d’une prise en charge optimale de ses frais de santé, il devra simplement adopter les bons réflexes de tout assuré, et notamment :

  • Créer un compte ameli sur le site ameli.fr ou sur l’appli ameli afin d’accéder à l’ensemble des services (notamment le suivi des remboursements mais aussi pour faire une demande de carte européenne d’assurance maladie, télécharger une attestation des droits à l’Assurance Maladie…).
  • Renseigner ou mettre à jour ses informations personnelles (adresse postale, numéro de téléphone, mail…) sur son compte ameli, ce qui permet à l’Assurance Maladie de lui fournir un service de qualité.
  • Envoyer son relevé d’identité bancaire (RIB) à sa caisse primaire d’Assurance Maladie (si ce n’est pas déjà fait) pour recevoir ses remboursements de soins.
  • Mettre à jour une fois par an et après chaque changement de situation sa carte Vitale dans les bornes installées dans toutes les CPAM, en pharmacie et dans certains établissements de santé. Elle atteste des droits à l’Assurance Maladie et contient des informations personnelles que l’assuré n’a pas à redonner par la suite aux professionnels de santé. Elle permet de bénéficier des délais de remboursement plus courts (une semaine au plus) liés à la télétransmission des feuilles de soins.
  • Déclarer un médecin traitant (si ce n’est pas déjà fait) afin de bénéficier d’un suivi médical coordonné et être mieux remboursé. En effet, le médecin traitant est le mieux placé pour organiser un suivi de prévention personnalisé parce qu’il suit ses patients sur la durée et coordonne leurs soins.

Une année de transition pour les étudiants poursuivant leurs études

Les étudiants poursuivant leurs études resteront provisoirement dans leur mutuelle étudiante pour l’année 2018-2019. Cette prolongation se fera de manière automatique sans que les étudiants concernés aient à faire une démarche spécifique pour cela. Au 1er septembre 2019, ils basculeront automatiquement au régime général, excepté pour les étudiants de la LMDE dont la gestion du régime obligatoire a été confié au régime général le 1er octobre 2015, et seront rattachés à la CPAM de leur lieu de résidence. A cette date, pour bénéficier d’une prise en charge optimale de leurs frais de santé, ils devront eux aussi adopter les bons réflexes de tout assuré.

Retrouvez toutes les informations sur ameli.fr 

Droits et démarches > Études, emploi, retraite > Études et stages > Étudiant

La Sécurité Sociale expliquée aux jeunes

→ La sécurité sociale, c’est quoi ?

Créée en 1945, la sécurité sociale, appelée plus communément «Sécu» est un service public de l’État. En d’autres termes, la sécurité sociale permet à tous les citoyens de faire face financièrement aux différents risques sociaux qu’ils peuvent être amenés à rencontrer au cours de leur vie.

Les différents risques sociaux sont :

  • la maladie (invalidité)
  • les risques professionnels (accidents du travail)
  • la vieillesse (retraite, veuvage)
  • la famille (maternité, Enfance et jeunesse)
  • la retraite
  • le chômage

→ Comment ça fonctionne ?

            La sécurité sociale prend en charge une partie de vos dépenses en terme de santé, afin que tous les citoyens puissent accéder plus facilement aux soins qui leurs sont nécessaires. Elle évite que les inégalités de revenus est un impact sur l’accès aux dispositifs de santé.

Néanmoins, la sécurité sociale ne rembourse pas l’intégralité de vos dépenses. Pour compléter vos remboursements il existe les mutuelles qui sont non obligatoires et payantes. (réf : II)

Le fonctionnement de le sécurité sociale repose sur un principe de solidarité nationale. En effet, le financement de la sécurité sociale est rendu possible par les cotisations sociales que versent les actifs. Les actifs sont les personnes qui ont un emploi ou qui en recherche un.

Chacun cotise en fonction de ses revenus et reçoit en fonction de ses besoins.


→ La carte vitale : à quoi ça sert ?

Votre carte vitale est le lien entre la sécurité sociale et vous. Elle est équipée d’une puce qui  ne contient pas d’informations médicales  mais, des éléments nécessaires aux remboursements de vos soins et de votre prise en charge en cas d’hospitalisation.

De plus, elle détient des informations sur votre médecin traitant et sur les personnes à prévenir en cas d’urgence.

D’autre part, la carte vitale simplifie toutes vos démarches :

  • il n’y a plus besoin de remplir et d’envoyer les feuilles de soins pour les remboursements.
  • elle justifie le fait que vous puissiez être remboursé, voire parfois dispensé des avances de frais sur la partie qui est prise en charge par l’assurance maladie : c’est ce qu’on appelle le tiers payant.

Infos

L’Assurance Maladie est en lien très étroit avec la Sécurité sociale, elle rembourse les dépenses concernant les frais de santé. Chaque citoyen est couvert par l’Assurance Maladie, par le biais du régime auquel son activité professionnelle le rattache.

L’Assurance Maladie c’est :

  • les CPAM (Caisses Primaires d’Assurance Maladie) pour les personnes relevant du régime général
  • les caisses de Mutualité Sociale Agricole (MSA) pour le régime agricole
  • les caisses régionales du régime social des indépendants (RSI) pour les professionnels indépendants
  • les régimes spéciaux qui concernent les professeurs, militaires par exemple

→ Comment faire pour obtenir ma carte vitale ?

Il n’y a pas de démarches à suivre. En effet dès l’âge de 16 ans, l’assurance maladie vous fait parvenir un document nommé «Ma nouvelle carte vitale».10387229-17009254

  • Une fois le document reçu, il vous suffit de le vérifier, de le signer et de le renvoyer dans l’enveloppe prévue à cet effet. Vous y joindrez une photo d’identité et une photocopie de votre pièce d’identité.
  • Si les éléments présents dans le document ne sont pas exacts, il faut y apporter une correction avant de l’envoyer et prévenir la caisse d’Assurance Maladie.

→Vous recevrez votre carte sous 3 semaines.

C’est également le moment pour vous de choisir votre médecin traitant et de le déclarer à l’assurance maladie. Vous êtes libre de votre choix, il peux s’agir votre médecin de famille ou d’un autre médecin qu’il soit généraliste ou spécialiste. Tout médecin peut remplir ce rôle, il faut simplement qu’il vous donne son accord.

 

→ Pourquoi mettre régulièrement à jour ma carte vitale ?

La carte vitale doit être mise à jour régulièrement afin d’actualiser vos informations .

Une actualisation régulière facilite la rapidité de vos remboursements.

Dès lors, à chaque changement de situation pensez à actualiser ! (mariage, déménagement, nouvelles activités professionnelles…)

Les mises à jour sont simples et rapides, il suffit de se rendre en pharmacie, la plupart disposent d’un boîtier leurs réalisations. Il existe également des bornes dans les points d’accueil de l’assurance maladie.

A savoir

  • La sécurité sociale ne rembourse pas l’intégralité de vos dépenses en termes de santé, mais seulement une petite partie le reste est à votre charge.
  • Le système «tiers payant» permet de ne pas avancer les frais pour lesquels vous seriez remboursé par la sécurité sociale mais de régler la partie restante de la note.
  • Le tiers payant ne fonctionne pas en pharmacie si vous refusez l’usage d’un médicament générique.


            Votre carte est personnelle, dessus figure votre numéro il est appelé «numéro de sécurité sociale».
Il restera le même tout au long de votre vie, le fait qu’il ne change pas simplifie le suivi de vos soins médicaux et de votre carrière professionnelle. En effet, ce dernier enregistre vos droits à la retraite.


→ A quoi correspond mon numéro ?

arte-vitale

→ Et si je perds, ou qu’on me vole ma carte vitale ?!

Si vous perdez votre carte vitale ou qu’on vous la vole, il faut prévenir votre caisse d’assurance maladie, cette dernière se chargera de vous en renvoyer une. En attendant vous pourrez tout de même bénéficier de vos droits grâce à l’attestation de droits qui vous est délivrée en même temps que votre carte vitale.

 

→ Pourquoi créer mon compte améli ?

En vous inscrivant sur www.ameli.fr vous faciliterez vos démarches administratives liées à la santé.

Vous pourrez :sante

-suivre vos remboursements,

-commander votre carte européenne

-poser vos questions …

 

De plus, si vous partez en Europe, n’oubliez pas votre carte européenne d’assurance maladie. Elle facilitera la prise en charge de vos soins le temps de votre voyage. Vous pouvez la commander sur ameli.fr.